Maison d’arrêt

Chaque année depuis 2008, en partenariat avec la ligue de l’enseignement d’Ille-et-Vilaine et le Service pénitentiaire d’insertion et de probation, La Nouvelle Vague organise un concert à la Maison d’Arrêt de Saint-Malo à l’occasion de la Fête de la Musique.

2018

Cette année, le Studio fantôme accompagnera les participants dans l’écriture de chansons, de tous styles, du rock au rap.
Dans un premier temps d’atelier et à partir de samples, de boucles de sons, ils apprendront à composer et à arranger leur propre morceau, qu’ils auront écrit, interprété et enregistré. Les séances suivantes seront consacrées à la préparation à la scène, la gestion du trac, la mise en valeur des chansons… Les participants se produiront en première partie du concert du Studio Fantôme donné à la Maison d’Arrêt pour la Fête de la Musique.


2017

Cette année, Alan Sapritch, venu présenter sa One Man Conf’ « T’as vu c’que t’écoutes » sur les musiques actuelles en décembre à la Nouvelle Vague, l’a également proposée à la Maison d’arrêt de Saint-Malo.
Une représentation suivie d’une série d’ateliers avec les personnes détenues volontaires d’avril à juin : composition, enregistrement de titres, constitution d’une chorale pour les interpréter aboutissent à une restitution des participants à la Maison d’arrêt le 21 juin, suivi d’un concert du groupe d’Alan Sapritch : Patrick Ninjaaa!

Emane, artiste soul-gospel accompagnée d’un pianiste, est intervenue le 19 décembre à l’occasion des fêtes de fin d’année devant une quinzaine de personnes.


2016

L’artiste hip hop Da Titcha a mené des ateliers d’écriture rap et de composition musicale de beat making (instrumentaux créés à l’aide de séquenceurs et d’instruments numériques) avec huit personnes détenues volontaires pour aboutir à une représentation à destination des occupants de la Maison d’Arrêt, suivi d’un concert de Da Titcha.

Article Ouest-France 23/06/16


Depuis 2008

Les concerts en prison ont déjà permis aux personnes détenues d’assister aux concerts de Maracujah et DEAdPLAYBOY suivis d’une scène ouverte pendant laquelle ils ont pu s’exprimer, ou encore à un atelier percussions avec Dominique Berlan suivi de la représentation du groupe Hoodoos.

Article Ouest-France 24/06/2015
Article Le Télégramme 24/06/2015