FESTIVAL LA ROUTE DU ROCK #28
THE KVB
MARLON WILLIAMS
EZRA FURMAN
jeudi 16 août 2018 20H
Gratuit
Complet
Tarifs :
Réduit et abonnés de la Nouvelle Vague :12€
Prévente: 15 €
Sur place : 18 €
Hors frais de location éventuels
FESTIVAL LA ROUTE DU ROCK #28 SOIRÉE D'OUVERTURE
THE KVB COLDWAVE | UK
 
Duo londonien installé à Berlin, Klaus Von Barrel et Kat Day forment The KVB, ténébreux projet audio et visuel. Entre darkwave et shoegaze, les jeunes Anglais réinventent la coldwave et empilent les strates de guitares distordues sur des nappes de claviers éthérées pour créer un maelström sonore hypnotique et fascinant, le tout devant des projections d’images abstraites. Le groupe viendra présenter son prochain album à paraître en octobre sur Invada, le label de Geoff Barrow (Beak, Portishead). Le premier titre dévoilé «Above Us» surprend par ses sonorités plus synthétiques et son côté presque pop et rappelle même les grandes heures de New Order.
MARLON WILLIAMS Alternative Country | Nouvelle-Zélande

Les plus désespérés sont les chants les plus beaux, écrivait le poète Alfred de Musset. Il n’avait pourtant pas écouté le mal-nommé «Make Way for Love», second album de Marlon Williams. Cet album relatant une rupture amoureuse douloureuse et les affres de la séparation est un véritable hymne à la mélancolie. Avec sa voix exceptionnelle, emplie de vibrato, le crooner néo-zélandais évoque les fantômes d’Elvis Presley et de Roy Orbison. Pas rancunier, il convoque même Aldous Harding, son amour perdu, sur «Nobody Gets What They Want Anymore» pour un duo à la beauté envoûtante.

EZRA FURMAN Rock and Roll | États-Unis

Que Ezra Furman ait écrit un ouvrage sur «Transformer», album mythique de Lou Reed n’est sûrement pas un hasard, tant l’excentrique américain a en commun avec le fondateur du Velvet Underground. Dans son concept album «Transangelic Exodus», dédié à toutes les minorités, le Chicagoan raconte l’histoire d’un garçon habillé en jupe et accompagné d’un ange, pourchassés pour leurs différences. Dans ce récit, Ezra Furman livre toutes ses craintes par rapport à l’Amérique d’aujourd’hui. Ses chansons écorchées, entre punk et glam, évoquent son identité de Juif gay et queer et sont un magnifique manifeste pour le droit à la différence.