Initiales NV Sessions live • Elliott Armen + James Eleganz

Découvrez les en live + en session acoustique
AUTEUR (S) : La Nouvelle Vague
PHOTOS : My Fish is Fresh

Redécouvrez les sessions lives Initiales NV diffusées du 21 au 25 juin par La Nouvelle Vague : 5 soirées de concerts à suivre depuis son salon, en toute intimité avec les artistes qui pour l’occasion se produisent dans la fosse de La Nouvelle Vague réaménagée dans une scénographie feutrée.

En bonus après le concert, une session acoustique de chaque artiste filmée dans un recoin de La Nouvelle Vague.

10 groupes et artistes à découvrir dans un joyeux panel d’électro, folk, rock, jazz, pop, chanson !

Réalisation : Bastien Colin​

LUN.21.JUIN > Elliott Armen + James Eleganz​

MAR.22.JUIN > Monsieur Roux + Damien Fleau

MER.23.JUIN > Brise Lame + Thisis Redeye

JEU.24.JUIN > Lunar Polar + Poésie Chevalier

VEN.25.JUIN > Coupe Colonel + TeKeMaT

LUN.21.JUIN • ELLIOTT ARMEN + JAMES ELEGANZ

JAMES ELEGANZ • INTERVIEW session live

Comment as-tu abordé le fait de jouer en live sans ressentir la présence et la réaction du public ? Comment as-tu préparé ce live ?

Un live sans public, ce n’est pas un concert. Il manque l’interaction. J’ai un rapport charnel au public. Le Live Stream est très éloigné du concert. Pour y pallier, j’ai cherché à créer une tension sur le plateau en espérant qu’elle soit palpable pour le spectateur derrière son écran et ce quel qu’en soit la taille (TV, ordinateur, smartphone, grille-pain connecté, etc.).

Cet été, plage ? Scène ? Studio ? (ou autre chose ?)

Le studio, j’ai de l’avance. La scène, je l’espère plus que tout. La plage, ce sera par défaut.

Dernier coup de cœur musical ?

Les Hommes Sauvages >> Anthology<< qui regroupe les trois albums de ce groupe allemand et qui vient de sortir chez Grand Chess.

Un rituel avant de monter sur scène ?

Vérifier si ma braguette est bien fermée. J’ai fait tout le concert de Success aux Transmusicales en 2008 la braguette ouverte. Ça m’a valu un dessin de Luz dans Charlie Hebdo.

Un endroit préféré à Saint-Malo ?

Se balader dans les ruelles Intra-muros la nuit, l’hiver. Le vent, le froid et pas un chat. Intemporel.

Un souvenir ou une anecdote de La Nouvelle Vague ?

Le dernier concert de Percubaba. Je n’avais jamais vu une salle aussi émue. A la fin du dernier morceau, tout le monde pleurait, musiciens comme spectateurs. Ça en Live Stream, c’est impossible.

ELLIOTT ARMEN • INTERVIEW session live

Comment as-tu abordé le fait de jouer en live sans ressentir la présence et la réaction du public ? Comment as-tu préparé ce live ?

Je n’ai pas vraiment d’expérience scénique pour le moment donc ça a sûrement dû me faire moins bizarre que d’autres artistes ! J’ai préparé ce live chez moi, dans la cabane de notre maison de famille. Le rituel de traverser le jardin, regarder comment vont les plantes avant de travailler le live aide beaucoup à s’immerger dans l’univers musical !

Cet été, plage ? Scène ? Studio ? (ou autre chose ?)

Cet été, scènes et plages ! Plusieurs dates de prévues grâce à mes tourneurs « Super ! », Astropolis, les Eurockéennes off, les Inouïs du Printemps de Bourges, première partie de This Is The Kit à Dunkerque le 11 septembre ! Pleins de belles choses à venir !

Dernier coup de cœur musical ?

Mon dernier coup de cœur musical était le dernier album de Mermonte, que j’ai découvert récemment. Magnifique !

Un rituel avant de monter sur scène ?

Oui, plusieurs tisanes au miel tout en prenant de grandes respirations, ça me permet d’être dans mon corps et pas dans ma tête, histoire d’être un maximum en immersion quand je joue !

Un endroit préféré à Saint-Malo ?

En dessous du bunker tout à droite de Bon Secours dans Intra Muros, on se posait toujours là au Lycée, et quand la marée est haute les vagues viennent tourbillonner sur tes baskets !

Un souvenir ou une anecdote de La Nouvelle Vague ?

La veille de mon arrivée pour la résidence avant l’audition des Inouïs, j’avais « Morning » de Beck dans la tête, sans aucune raison, chanson que je n’avais pas écoutée depuis des lustres… Le lendemain on s’installe, et c’était le premier morceau de réglage de face de Mathieu l’ingénieur du son avec qui je travaille maintenant ! Drôle de coïncidence !